Categories
News

le Jiangxi, cœur mondial des métaux stratégiques

Source link : https://news7.asia/news/le-jiangxi-coeur-mondial-des-metaux-strategiques/

Mine de lithium à Yichun, dans la province de Jiangxi, en Chine, le 30 mars 2023. REUTERS Les montagnes d’un vert profond, les rizières en escalier, les petits villages traditionnels alentour. Rien n’indique à l’arrivée à Yichun, ville d’apparence modeste au milieu de la Chine rurale, qu’elle est devenue un nœud de l’économie mondiale. Tout juste les flancs de colline entaillés témoignent-ils de l’activité minière de la région. Il faut se rendre dans la zone de développement économique et technologique de cette ville de la province du Jiangxi surnommée « capitale du lithium » pour prendre la mesure de l’avance prise par le pays dans les minerais devenus stratégiques. Là, par dizaines, se font suite des usines de groupes au nom inconnu du grand public : Ganfeng, Gotion, Huilong, Tianci, CLOU, et le numéro un mondial de la batterie, CATL. Ce sont des raffineries qui transforment les roches dont est issu le lithium en produit brut, et, comme l’industrie est de plus en plus intégrée, des chaînes de production dont ressortent des batteries. Chaque portail d’usine témoigne des ambitions sans limites de l’industrie chinoise. « Le leader mondial des batteries », lit-on devant chez CATL. « Rendre les énergies propres accessibles », affiche CLOU. Avant, il y avait ici aussi des collines, mais tout a été terrassé pour faire place à la zone. Il y a de l’espace pour d’autres projets encore, mais la chute des cours du lithium, après leur ascension vertigineuse, a un peu rationalisé ces perspectives. Des « deals » de par le monde La Chine dispose déjà de plus de 60 % des capacités de raffinage de lithium. Une partie est sourcée en Chine, des mines situées à quelques dizaines de kilomètres dans la campagne du Jiangxi, ou dans des régions plus reculées dans les montages du Sichuan ou les lacs salés du Qinghai. Mais le gros vient de l’étranger. A mesure que la transition vers les véhicules électriques et autres produits à batterie s’accélère sur la planète, les entreprises du coin sont allées signer des « deals » de par le monde. Le groupe Ganfeng, par exemple, qui a sa plus grosse usine de transformation à Yichun et son siège à une soixantaine de kilomètres à l’est, a multiplié les acquisitions de droits d’exploitation de mines, de l’Argentine à l’Australie en passant par le Mali. Lire aussi | Article réservé à nos abonnés « La position hégémonique de la Chine dans les matériaux critiques relève d’une stratégie de domination » Ajouter à vos sélections Après avoir transformé ce lithium issu des roches brutes, il le fournit à des géants comme Tesla et BMW, qui se sont empressés de signer avec ce groupe des contrats sur plusieurs années. Un concurrent, Sinomine, a acheté des mines au Canada et plus récemment au Zimbabwe, d’où le matériau est embarqué par bateau jusqu’aux grands ports chinois des provinces du Fujian et du Zhejiang, au sud de Shanghaï, avant d’être raffiné, notamment ici au Jiangxi. Il vous reste 67.16% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source link

—-

Author : News7

Publish date : 2024-06-01 07:42:58

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.